Sorry, not available !
Google

Références


Client

CEA - Centre de Cadarache

Contexte

La ventilation d’une zone de confinement d’un bâtiment est basée sur le principe d’un maintien d’une cascade de dépressions dans le secteur à contrôler. Ainsi, toute circulation d’air à l’intérieur du bâtiment est connue et contrôlée à partir d’un certain nombre de points de mesures implantés judicieusement sur le procédé.

Le projet consiste à remplacer un contrôle commande existant, qui au fil du temps était devenu obsolète. La difficulté majeure de cette réalisation était de mettre en place une nouvelle architecture de contrôle commande répondant en tous points aux contraintes de sûreté dans les installations nucléaires, tout en maintenant en service le procédé de ventilation.

Solution proposée

Le nouveau contrôle commande de la ventilation est basée sur une architecture redondante composée de 2 voies séparées pouvant assurer chacune le fonctionnement de l’installation. Chaque voie est composée :

  • d’un automate programmable industriel (1100 entrées/sorties sécurisées) assurant l’ensemble des contrôles et des asservissements nécessaires au fonctionnement de l’installation ;
  • d’un système de supervision et de commande du procédé au travers de vues synoptiques informatiques animées en temps réel par les informations provenant du procédé ;
  • de son réseau d’alimentation électrique et de ses réseaux de communication informatique.

Un poste de supervision générale est dédié au responsable d’exploitation de l’installation qui, le cas échéant, peut assurer une fonction de poste de secours en cas de défaillance des 2 autres postes. Une console de maintenance peut être connectée individuellement sur l’une ou l’autre voie pour assurer des actions correctives sur le procédé.

Cette architecture est basée sur le principe du normal/secours en ligne ; en effet à un instant donné une seule des deux voies pilote les actionneurs. En cas de défaillance de celle ci, un basculement automatique sur la voie secours est effectué en toute transparence pour le procédé et les opérateurs de conduite.

 


Référence suivante
Liste des références


Source : CEA

 


© EBIM SAS 2004